Morceau d’architecture

« Back to Glossary Index

Tout travail présenté en Loge est qualifiable de morceau d’architecture. Cela peut être un travail élaboré de réflexion sur le symbolisme ou sur un problème de société, un rapport construit par une commission, un poème, une sculpture ou une peinture offerte à la loge, voire une Agape servie aux présents à la Tenue.

Cependant, le terme est plutôt réservé d’ordinaire aux travaux spéculatifs prononcés sous forme de discours et servant de point de départ à un échange élargi à l’ensemble des francs-maçons présents. Le morceau initial deviendra progressivement pièce d’architecture.
Dans son esprit, l’expression rappelle l’idée du chef-d’œuvre du compagnon qui améliore son travail au fur et à mesure de ses voyages avant de présenter un ouvrage abouti qui validera son apprentissage.

À cette belle expression  pourtant porteuse de la démarche maçonnique faite de partage et d’itérations créatrices, l’usage courant privilégie le terme de  Planche, un synonyme qui insiste plutôt sur le travail et l’engagement de l’auteur du travail initial.

 

« Back to Glossary Index